Qu’est-ce que l’EMDR ?

La thérapie EMDR (de l’anglais : Eye Movement Desensitization and Reprocessing) se base sur le constat que notre vie est influencée et conditionnée par des évènements traumatiques, douloureux et non digérés du passé qui se sont transformés en souvenirs figés et dysfonctionnels car ils n’ont pas été assimilés ni stockés correctement dans le système nerveux. Ces souvenirs conditionnent certains de nos comportements et perceptions dans le présent : ils peuvent continuer à générer des croyances négatives sur soi, des troubles ou des symptômes invalidants. L’EMDR permet ainsi de traiter les perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques ou à des évènements de vie difficilement digérés.

Ce traitement adaptatif de l’information s’effectue par des stimulations bilatérales (notamment les mouvements oculaires). Ce processus peut être assimilé à ce qui se produit pendant le rêve où les yeux bougent sous les paupières pour intégrer l’information de la journée.

La thérapie EMDR permet d’activer les mécanismes naturels de traitement de l’information afin que les traumatismes puissent être retraités et digérés, même de nombreuses années plus tard.

À qui s’adresse la thérapie EMDR ?

La thérapie EMDR s’adresse à toute personne (de l’enfant – même en bas âge – à l’adulte) souffrant de perturbations émotionnelles généralement liées à des traumatismes psychologiques. Chacun d’entre nous peut repenser à un évènement difficile vécu pendant l’enfance ou à l’âge adulte et peut en ressentir encore les émotions et les pensées négatives qui étaient présentes au moment de l’évènement.

Il peut s’agir de traumatisme avec un grand « T » tels que les violences physiques et psychologiques, sexuelles, les accidents, les décès, les maladies, les catastrophes naturelles, les situations de guerre, les attentats, etc.

Mais il peut également s’agir d’évènements de vie douloureux et non digérés et de traumatismes avec un petit « t », autrement-dit des évènements qui peuvent être à l’origine d’émotions ou de comportements dysfonctionnels ou excessifs dans la vie quotidienne (enfance perturbée, séparations, fausses couches et IVG, deuils, difficultés professionnelles, déménagement, etc.). Ces perturbations émotionnelles peuvent s’exprimer de différentes manières : anxiété, angoisse, cauchemars, isolement, état dépressif, somatisations, etc.

Dans certains cas, d’autres troubles psychologiques tels que les addictions, les troubles du comportements alimentaires (TCA), les TOC, les attaques de panique, les phobies, etc., peuvent être liés à des traumatismes récents ou anciens et parfois inconscients.

Comment se déroule une thérapie EMDR ?

Le praticien formé à l’EMDR suit un protocole établit qui se déroule en 8 phases :

  • Phase 1 : Histoire du patient
  • Phase 2 : Préparation
  • Phase 3 : Évaluation
  • Phase 4 : Désensibilisation
  • Phase 5 : Installation
  • Phase 6 : Scanner corporel
  • Phase 7 : Clôture
  • Phase 8 : Réévaluation

Le travail s’effectue sur des mémoires du passé, du présent et du futur. Ces mémoires/souvenirs seront alors retraités une à une lors des séances de thérapie. Parfois, plusieurs séances sont nécessaires pour traiter un seul souvenir.

Pour les enfants, en fonction de l’âge, la thérapie et le traitement EMDR peuvent se faire en présence des parents et avec leur collaboration.

Il est important de noter que le processus de traitement de l’information activé par l’EMDR est un processus conscient. C’est le patient qui active le processus de guérison et qui en garde le contrôle exclusif.

Une séance d’EMDR dure de 60 à 90 minutes. Pendant les séances, le patient peut être traversé par de fortes émotions. Il peut également, à la fin de la séance, ressentir une nette amélioration.

Pour plus d’informations

Categories:

Tags:

Comments are closed